ile_aux_oiseaux_preverenges_cr_benoit_renevey

© Benoît Renevey

Réserve naturelle «L'île aux oiseaux de Préverenges»

Une île artificielle a été réalisée pour qu les oiseaux de passage puissent jouir d'une certaine tranquillité.

La réserve de l’ Ile aux Oiseaux est située sur la commune de Préverenges. L’ île entourée de hauts-fonds a été aménagée par les ornithologues avec le soutien de Pro Natura Vaud. Le but est de créer et conserver un lieu de repos, éloigné de la rive, pour les limicoles, laridés et autres oiseaux migrateurs. Date de création: 2001.

Découverte

Du centre du village de Renges, rejoindre la forêt longeant la Venoge par le chemin de Denges. En descendant le cours de la rivière par la forêt alluviale, nos pas nous mènent jusqu'à son embouchure. Peu avant celle-ci, un pont enjambe la Venoge et le sentier de Préverenges rejoint le bord du lac, d'où l'île est bien visible. Prendre le temps d'observer avec les jumelles ou une longue-vue.

Au retour, retraverser la Venoge et continuer en direction de Saint-Sulpice jusqu'à la première route à gauche. Quitter le bord du lac et rejoindre l'arrêt de bus, par le chemin de Laviau et celui des Bois.

Paysage

L'île artificielle est constituée d'un enrochement auquel s'adossent des dépôts de gravier et de sable. Elle attire, en période de migration printanière, nombre d'oiseaux, dont beaucoup d'échassiers. Devant l'île, une plate-forme sur pilotis permet la nidification de sternes, hors de protée des prédateurs tels que les rats et les renards.

Protection et gestion

Les ornithologues se sont demandé comment concilier les exigences des oiseaux migrateurs et les loisirs humains. C'est ainsi que naquit l'idée de construire une île à proximité du rivage. Après plus de vingt ans d'études et de négociations, l'ouvrage fut réalisé en 2001 par Pro Natura, le COL (Cercle ornithologique de Lausanne) et le GOS (Groupe ornithologique et des sciences naturelles de Morges et environs).

Les oiseaux se sont vite approprié les lieux: la première année déjà, ce sont plus de deux mille individus de vingt-huit espèces d'échassiers qui ont fait escale, sans compter de nombreux goélands, mouettes, sternes et autres oiseaux de passage. Un succès non démenti par la suite.

Chaque année des ornithologues bénévoles débroussaillent l'île pour éviter que les arbustes ne s'y développent et que leurs racines désolidarisent les blocs de rochers. L'apport de sédiments, lors des tempêtes par vent d'ouest, a progressivement formé une presqu'île. Des panneaux et une barrière symbolique interdisent l'accès à la langue de sable, et la présence régulière d'observateurs en période sensible constitue un moyen de dissuasion efficace.

 

chevalier_aboyeur_cr_benoit_renevey © Benoît Renevey

Chevalier aboyeur en arrêt migratoire

Quand s’y rendre
Le printemps est idéal pour observer les oiseaux migrateurs.
Lieu
Préverenges
Accès
Au Sud de la gare de Renens, prendre le bus en direction de Venoge nord et descendre à l'arrêt Renges. Retour par le même bus, depuis de terminus.