Tour d'Aï © Benoît Renevey

© Benoît Renevey

Réserves naturelles des Tours d’Aï et de Famelon

Venez découvrir un aperçu spectaculaire de divers milieux alpins au cœur des Préalpes calcaires! Parois rocheuses à androsace helvétique, zones humides abritant vingt-cinq espèces de libellules, forêt d’aroles, landes à azalées, mais aussi tichodromes, merles de roches, lagopèdes, chamois et bouquetins de temps à autre!

Voici quelques-unes des richesses que protègent les réserves naturelles de la région des Tours d’Aï, de Mayen et de Famelon au-dessus de Leysin. Vous y apprécierez une vue exceptionnelle aussi bien sur le lac que sur le reste des Préalpes.

C’est au début des années 80, lors du projet d’extension du domaine skiable de Leysin en direction des Fers, que ces réserves ont été créées. Des conventions ont été passées entre Pro Natura Vaud et la Commune de Leysin pour protéger le versant sud qui abrite des parois rocheuses et d’autres milieux fragiles et riches en espèces, et avec l’armée sur le versant nord de l’Hongrin où se trouvent la plupart des zones humides ainsi que la forêt d’aroles du Bois de La Latte.

Géographie

La réserve naturelle des Tours d’Aï englobe les crêtes de Château Commun jusqu’ à la Tour d’Aï en passant par les magnifiques lapiaz de Truex et les lacs d’Aï, de Mayen et Segray. La réserve protège aussi la forêt d’aroles du Bois-de-la-Latte qui est le plus grand peuplement de cette espèce sur lapiez calcaire dans le Canton de Vaud. Enfin le versant nord d’Argnaule comprend des brousses d’aulnes verts, des forêts de conifères et deux petits lacs à la végétation palustre remarquablement préservée, le Lac Rond et le Lac Pourri.

A observer

Découvrez les parois de rochers calcaires qui abritent notamment les rares associations à androsace helvétique et à primevère auricule! Les lapiaz de Truex sont riches en espèces saxicoles calciphiles et font la joie des spéléologues qui y ont répertorié et exploré des dizaines de cavités.

Dans la vallée de l’Hongrin, les zones humides sont les milieux les plus abondants en espèces rares, comme les deux petits lacs, situés dans la réserve de Pro Natura Vaud. Tout le versant est parsemé d’innombrables zones marécageuses et de petites gouilles souvent très riches tant du point de vue de la flore que de la faune. Il faut mentionner la très grande diversité en libellules puisque sur l’ensemble de la zone, ce ne sont pas moins de vingt-cinq espèces qui y ont été recensées!

Les crêtes sont favorables à l’observation des chamois avec même, de temps à autre, des bouquetins en provenance de la chaîne du Mont d’Or. L’ensemble des oiseaux typiquement alpins y est représenté par le tichodrome, le merle de roche, l’accenteur alpin, la niverolle et le lagopède. Les pentes sud abritent aussi quelques couples de perdrix bartavelles alors que le tétras lyre y subsiste bien que de nombreuses aires de parades aient été abandonnées depuis l’aménagement de pistes de ski.

Tichodrome © Benoît Renevey © Benoît Renevey

Observez aussi les aroles séculaires et tourmentés dans les landes à éricacées! Sur les crêtes les plus exposées aux vents croît encore, au raz du sol, un autre membre de la grande famille des éricacées: l’azalée des Alpes, qui compose les landes alpines en compagnie de sa proche cousine la camarine noire. Ce milieu rude est aussi riche en lichens. Quant aux pelouses alpines, elles abritent de belles colonies d’orchis miel (Pseudorchis albida). Le lac d’Aï recèle quelques espèces intéressantes dont un très rare potamot (Potamogeton praelongus).

lac ronde © Benoît Renevey © Benoît Renevey

Pro Natura Vaud
Boulevard de Grancy 56
1006 Lausanne

Tél: 021 963 19 55
@email


Accès
A Aigle, prendre le train pour Leysin. De l’arrêt de Feydey, rejoindre à pied le départ de la télécabine de la Berneuse. De la Berneuse, descendre à pied sur le hameau et le Lac d’Aï. Poursuivre le chemin vers le Lac Mayen, puis attaquer la montée vers le Lac Segray. Ce petit plan d’eau est niché au cœur d’une combe en amphithéâtre. Du lac Segray divers itinéraires s’offrent à vous: la Tour de Mayen, la crête de Truex ou encore l’imposante Tour de Famelon.